Mardi 12 janvier 2 12 /01 /Jan 17:46

Aujourd'hui les équipes "projets" sont à l'image des acteurs de notre environnement économique: changeants, internationaux et interdépendants. Elles sont le résultat de fusions-acquisitions, d'expatriations, de délocalisations et d'ouverture des marchés.

Si le bien commun s'accorde à dire que la multiculturalité est source d'épanouïssement personnel et d'enrichissement entre les cultures, elle se résume bien souvent à des difficultés de communication du fait des différences de langages, de fuseaux horaires, de normes et de valeurs. Ces différences culturelles apparaissent alors comme des freins à l'aboutissement des projets.

Etudiante en Master Management des Projets à l'ISTIA, Ecole d'Ingénieur de l'Université d'Angers, une question incontournable se pose à moi: Comment faire de la multiculturalité au sein d'une équipe une force plutôt qu'un frein? 

Par Caroline
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 12 janvier 2 12 /01 /Jan 18:29

On distingue deux types de communications en fonction de la place laissée au contexte: la communication cognitive, très explicite et la communication s'appuyant sur le contexte, la communication implicite.

Selon les cultures, on retrouve une prédominance plus ou moins forte d'un type de communication.

D'une part, les chinois ont un language métaphorique, fondé sur une association d'images. Par exemple, pour dire "ami", les chinois disent "rencontre de deux lunes". On peut donc considérer que le contexte à une forte importance dans leur langage, qu'il fait appel à des connaissances communes sous-entendues. Ils font donc appel à une communication implicite.

D'autre part, aux Etats-Unis, terre d'immigration, ils ont du créer un culture particulièrement explicite pour que l'ensemble des immigrés puissent se comprendre facilement malgré leurs horizons culturels divergeants. 

Alors comment  comprendre et partager des contextes qui diffèrent à distance pour pallier les  blocages communicationnels?

Cécile Dumazeau, dans son article " Rôle du contexte mutuellement partagé dans les communications professionnelles distantes", nous donne une piste de réponse en insérant des indices abstraits permettant d'inférer où se porte l'attention de l'interlocuteur distant, notamment grâce aux nouvelles technologies.link
 

Par Caroline
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 14 janvier 4 14 /01 /Jan 12:58
Pour que la multiculturalité devienne une source de richesse, il faut réussir à rassembler les individus aux cultures différentes.
Bernard Montaron, directeur Etudes et Production, Schlumberger, recommande de standardiser les éléments culturels pour mieux intégrer et rassembler. Par exemple, l'anglais est la langue utilisée tous les jours dans le cadre des échanges liés à l'activité.
link
Par Caroline
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Recherche

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus